Séminaire Femmes et savoirs : productions, circulation, représentations, XVIIe-XXe

Un nouveau séminaire au CAK !

Porté par quatre doctorantes du Centre Alexandre-Koyré, ce séminaire se veut un lieu de réflexion collective, entre chercheurs, doctorants, et post-doctorants, sur le rôle des femmes dans la production des savoirs depuis le XVIIe siècle. Son objectif n’est pas de dresser un à un les portraits de femmes savantes, mais d’aborder par le biais de quelques exemples des problématiques aussi bien méthodologiques que thématiques qui se présentent lors de telles recherches. Pour cette première année d’existence, le séminaire examinera des questions relativement larges qui permettront ensuite d’approfondir une problématique donnée.

Organisatrices : 

Valérie Blondelle Burgos, Dalia Deias, Juliette Lancel & Isabelle Lémonon Waxin

Prochaine séance : 

Jeudi 28 mai 2015 : Les femmes et les institutions du savoir

Invités : Martine Sonnet (CNRS/ENS/Paris I), David Aubin (IMJ-PRG, UPMC)

Discutante : Dalia Deias (doctorante EHESS- Centre Alexandre Koyré)

Pour le programme dans son ensemble et de riches informations complémentaires, voir ici.

L’atelier de lectures du CAK 2014-2015 – première partie!

Première séance le jeudi 20 novembre, de 17 à 19h à la bibliothèque du CAK, 27 rue Damesme, 75013 Paris. 

 

” Alexandre Koyré : Révolutions, mensonges et épistémologies ”

Morceaux choisis de textes “Révolutions & Mensonges” (Koyré, Derrida, Coumet).

 

Programme des séances suivantes pour la première partie de l’année : AtelierLectCAK.Oct2014

 

Dans l’attente de vous y retrouver,

 

 

 

Journée dʼétudes des jeunes chercheurs du Centre Alexandre Koyré – 17 octobre 2014

JE-historicité-V8_Page_1

 

Journée dʼétudes, 17 octobre 2014, Centre Alexandre Koyré, 27 Rue Damesme, 75013 Paris

Continuer la lecture de Journée dʼétudes des jeunes chercheurs du Centre Alexandre Koyré – 17 octobre 2014

Prochaine séance du SemDocCak – Jeudi 17 avril !

Retrouvons-nous au 5ème étage du CAK de 14 à 16h jeudi prochain afin d’échanger ensemble.
Cette séance sera animée des présentations suivantes. 

Sara Matera : « Changement climatique: à la recherche d’un cadre d’évaluation des modèles prédictifs »

La prévision du climat est plein d’incertitudes. Cette recherche propose de trouver un cadre d’évaluation des modèles de simulation du système Terre à travers l’analyse du débat épistémologique sur la modélisation et la simulation des systèmes complexes. On arrive à la conclusion partielle qu’il faut dépasser l’épistémologie Popperienne pour embrasser une vision plus ample sur le processus d’évaluation des résultats scientifiques, notamment celle proposée par Funtowicz et Ravetz (1997) avec l’introduction du concept de “Science post-normale”. Cette conception de la science comme processus sociale a ouvert des nouveaux axes de recherche en philosophie et histoire des sciences: premièrement, les études historiques et sociologiques sur le travail de modélisation et le rôle des acteurs institutionnels (universités, centres de recherche, gouvernements, NGO, etc.) et deuxièmement, les études sur la prise de décision en situation d’incertitude. 

Juliette Lancel : « L’épistémologie de la croyance et ses mille visages »

Que vient faire le croire dans l’histoire des sciences et des savoirs ? Quel rôle peuvent jouer dans nos recherches respectives les travaux portant sur l’histoire des croyances ? 

Après une présentation des concepts fondamentaux et une incursion dans l’ouvrage fondamentale de Paul Veyne, Les Grecs ont-ils cru à leurs mythes ?, le débat est ouvert. Sous forme de table-ronde, chacun est invité à échanger sur les formes que peuvent prendre dans son corpus ou son terrain l’épistémologie de la croyance.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search